Ecolo Modave
Accueil du site > 2. Les Dossiers de Modave > 2.6. Aménagement du Territoire > Gestion de la forêt : le projet de décret adopté par le Parlement wallon va (...)

Gestion de la forêt : le projet de décret adopté par le Parlement wallon va dans le bon sens

dimanche 27 juillet 2008, par JFO

Ecolo est relativement satisfait du projet de décret qui a été adopté par le Parlement wallon ce mardi 15 juillet. Ecolo se réjouit de voir notamment le code forestier consacrer le rôle multifonctionnel de la forêt et renforcer les mesures en faveur de la protection de la biodiversité.

Même si nous constatons que des pas sont faits dans la bonne direction, certains éléments nous posent néanmoins question ;

Le maintien d’un principe d’équilibre entre les forêts feuillues et les forêts résineuses.

Le maintien de cet équilibre ne se justifie pas pour des raisons économiques ou environnementales. Il est aujourd’hui impossible de prévoir quelles seront les espèces forestières les plus adaptées demain en forêt wallonne. L’économie forestière ne permet en rien de prédire que la production résineuse restera celle qui apporte la meilleure plus value économique dans le futur.

Le dernier rapport sur l’état de l’environnement wallon révèle une proportion actuelle de 53% de feuillus et 47% de résineux. Faudrait-il au nom du principe prévu dans le code remplacer certaines forêts feuillues qui jouent un rôle efficace en matière de protection de eaux et de la biodiversité par des peuplements résineux aux impacts négatifs sur l’environnement ?

Le même rapport révèle en outre que 38% des plantations résineuses actuelles (52000 hectares) sont installées sur des sols incompatibles ou peu compatibles (soit plus de 15% de la forêt wallonne). L’évolution en faveur des feuillus est inéluctable car la poursuite de production du résineux n’est pas adaptée en de très nombreuses zones et la forêt feuillue répond mieux à l’objectif de gestion multifonctionnelle et de protection de l’environnement (protection des nappes aquifères et de la biodiversité notamment).

Les propriétaires vont bénéficier d’une exonération fiscale non conditionnée à des enjeux de développement durable.

Il aurait fallu que cette exonération soit limitée aux forêts feuillues (en excluant les forêts résineuses) et en obligeant à faire la preuve de bonnes pratiques de gestion pour bénéficier de cette exonération.

La non création de zones d’exclusion totales des motorisés en forêts.

Tout en se réjouissant de mesures restrictives à l’égard de ceux-ci, Ecolo regrette que le Parlement n’ait pas soutenu sa proposition de créer des zones d’exclusion totales des motorisés en forêts. Si ceux-ci pourront circuler sur des itinéraires balisés, il serait bon que des zones protégées en soient totalement exclues.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0