Ecolo Modave
Accueil du site > 2. Les Dossiers de Modave > 2.7. Agriculture > Il faut une véritable politique de régulation de l’offre laitière

Il faut une véritable politique de régulation de l’offre laitière

vendredi 9 octobre 2009, par JFO

Ce 5 octobre 2009 à Bruxelles, les producteurs de lait ont une nouvelle fois manifesté toute leur détresse à l’occasion du conseil des ministres européens de l’agriculture. A cette occasion, ECOLO réaffirme son soutien à la défense d’une agriculture à taille humaine, ancrée dans un terroir et productrice de qualité.

Lors des débats qui ont précédé ce conseil, on a pu constater qu’il y a de grandes différences dans l’analyse des causes de la crise laitière. Certains continuent de croire et d’essayer de faire croire que cette crise du lait est passagère et conjoncturelle. Nous pensons au contraire qu’il s’agit d’une crise profonde, qui met en évidence les conséquences néfastes des politiques du marché sur un modèle agricole et rural, économique et écologique, qui fait vivre des milliers de famille, nourrit la planète entière et protège notre biodiversité.

Si ECOLO constate avec espoir que le terme de « régulation » apparaît aujourd’hui dans les déclarations de pays européens de plus en plus nombreux, nous jugeons néanmoins les déclarations des vingt Etats favorables à la régulation encore trop vagues face à l’ampleur de la crise. Plutôt que par la contractualisation défendue par certains et qui ne ferait que renforcer le déséquilibre du système, à l’avantage de l’industrie et de la grande distribution, ECOLO en appelle à la mise en œuvre d’une réelle politique de régulation de l’offre, permettant de garantir à chaque producteur une rémunération juste de son labeur.

Cela passe, au niveau européen :
- par la baisse différenciée des quotas selon les volumes dont dispose chaque producteur, en exonérant les petits producteurs.
- par le transfert des aides à l’exportation vers des soutiens directs aux producteurs pour accompagner la réduction de quotas et faire face aux difficultés financières
- par la transformation des systèmes de production pour produire mieux et moins en développant l’autonomie des exploitations et en renforçant ainsi la souveraineté alimentaire en Europe et dans le monde.

De même, au niveau fédéral et au niveau régional, de nombreuses mesures sont encore à prendre pour soutenir nos producteurs de lait et maintenir des prix équitables. ECOLO estime à ce titre nécessaire d’assurer la maîtrise des marges bénéficiaires des intermédiaires entre producteurs et consommateurs via une véritable politique fédérale de contrôle des prix. Ecolo encourage également les politiques régionales qui viseraient à promouvoir les produits de chez nous, dans le cadre de circuits économiques courts et favorisant les modes d’élevage pourvoyeurs d’emplois et liés au sol.

- Georges Gilkinet Député fédéral

- Isabelle Durant Co-présidente d’Ecolo, Vice-présidente du Parlement européen

- Thérèse Snoy Députée fédérale

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0