Ecolo Modave
Accueil du site > 1. Accueil > 1.5. Pour Quoi ? > Ne serait-ce donc pas plus compliqué que cela que "faire de la politique" (...)

Ne serait-ce donc pas plus compliqué que cela que "faire de la politique" ?

lundi 31 juillet 2006, par JFO

Eh non ! Au niveau communal, il s’agit vraiment de gérer le budget de la "grande famille" que constitue la population de notre commune(*).

Mais je croyais que c’était une affaire de spécialistes ?
Ca c’est ce qu’aimeraient vous faire croire tous ceux qui s’accrochent à leurs fonctions comme à un privilège juteux et préfèrent continuer à jouer avec leurs petits copains —et notre argent— plutôt que de cultiver la transparence et l’égalité des chances.
C’est surtout une affaire de citoyens ordinaires qui préfèrent les situations claires au flou artistique et les solutions durables aux battages médiatiques sans lendemain.

Evidemment, ce n’est pas toujours drôle ! Mais payer les factures et entretenir sa maison ne l’est pas toujours davantage. Et effectuer un travail sérieux requiert du temps, de la bonne volonté, du travail, autant de qualités qui sont... à la portée de tout le monde !

Pourquoi est-il sain que des citoyens ordinaires, qui ont déjà bien assez de préoccupations avec leur quotidien, viennent en plus mettre leur nez dans le fonctionnement de leur commune ?
Pour la même raison que vous-mêmes n’avez pas l’habitude de signer des chèques en blanc ! Or les opérations de la commune s’effectuent avec votre argent (celui de vos impôts) ; des décisions se prennent (voiries, égouts, lotissements, antennes gsm, espaces verts, gestion durable de l’énergie ou des déchêts) qui pourront avoir une influence sur votre cadre de vie —voire même votre santé— encore bien longtemps après que les décideurs auront pris leur retraite. Et la gestion de la solidarité nous concerne tous à un moment ou l’autre de notre vie : plus personne n’est à l’abri d’un incident de santé, d’un aléa professionnel ou d’une séparation aux conséquences financièrement embarrassantes.

Moins vous exercez votre DROIT de regard, plus vous laissez la porte ouverte au copinage, à la tentation dictatoriale et au détournement de la démocratie. Celle-ci est en danger dans nos sociétés occidentales, et pas tant du fait d’une menace extérieure que du laisser-aller des citoyens eux-mêmes. Un tres grand pays d’outre-Atlantique a récemment basculé suite à un Coup d’Etat légalisé, alors même que ses institutions faisaient l’admiration de tous les démocrates. Il importe que chacun en prenne conscience et ouvre les yeux. Agir modestement et pacifiquement au niveau local est à la portée de chacun de nous.


(*) Evidemment, dans le respect de l’arsenal des règlements qui régissent le fonctionnement des nombreux niveaux de responsabilité dans la société belge et wallonne. Mais toutes ces matières compliquées constituent heureusement le quotidien de différents professionnels qui travaillent dans nos administrations, et dont les conseils sont précieux.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0